vendredi 19 octobre 2012

Madame Butterfly

Den Norske Opera and Ballett, Oslo, Norvège

Madame Butterfly – Giacomo Puccini


Orchestre et choeur de l’opéra
John Helmer Fiore, direction
Stephen Langridge, mise en scène
Svetla Vassileva, Cio-Cio-San
Diego Torre, Pinkerton
Ole Jorgen Kristiansen, Sharpless
Tone Kummervold, Suzuki
Brenden Gunnell, Goro
Carsten Stabell, le Bonze
Gabriel Birjovanu, Yamadori
Elisabeth Teige, Kate Pinkerton
Le commissaire impérial, Jorgen Backer

http://www.operaen.no/Default.aspx?ID=29013&ProductID=PROD868

Oslo s’est doté d’un magnifique opéra, inauguré en 2008. L’extérieur est blanc, tout en lignes pures qui s’entrecroisent, en avancée sur la mer. L’intérieur fait large place au bois, dans un style classique du design scandinave, ou en tous cas de l’image que j’en ai. Le lieu est agréable et la représentation de ce vendredi soir affiche complet.

La mise en scène mélange représentation traditionnelle et distanciation, avec un bureau (meuble) où s’affaire un personnage qui tire malgré lui les ficelles de l’intrigue : est ce le compositeur, le librettiste, l’entremetteur ou finalement tout simplement l’enfant ? Le premier acte a un peu de mal à prendre, d’autant plus que l’oeuvre est donnée dans sa version originale de 1904, qui n’ajoute à mon avis rien d’essentiel et a plutôt tendance à rompre le rythme de l’acte. Mais peut-être mes oreilles sont elles trop habituées à la version « standard » majoritairement jouée…
Quoiqu’il en soit, le charme opère à nouveau dès le début du second acte, dans le dialogue croisé de Butterfly et Sharpless, puis dans la préparation de la maison avec le duo de l’héroine et sa servante, et l’attente jusqu’au tragique dénouement final.

Tous les chanteurs sont de qualité, Svetla Vassileva est convaincante en Cio-Cio-San, et Diego Torre tient parfaitement son rôle de tête à claques… Mais au sein de cette distribution mon coeur penche vers Tone Kummervold, mezzo-soprano originaire de Trondheim, qui incarne avec justesse une Suzuki émue et émouvante, discrète et forte, fidèle amie et dévouée servante. Souhaitons lui une belle carrière.

L'Opéra d'Oslo vu depuis le fjord.

Enregistrer un commentaire