jeudi 27 décembre 2012

Carmen

Opéra National de Paris, Opéra Bastille

Carmen - Georges Bizet


Orchestre et choeur de l’Opéra national de Paris
Philippe Jordan, direction
Yves Beaunesne, mise en scène
Nikolai Schukoff, Don José
Ludovic Tézier, Escamillo
Edwin Crossley-Mercer, Le Dancaïre
François Piolino, Le Remendado
François Lis, Zuniga
Alexandre Duhamel, Morales
Karine Deshayes, Carmen
Genia Kühmeier, Micaela
Olivia Doray, Frasquita
Louise Callinan, Mercedes
Philippe Faure, Lillas Pastia
Frédéric Cuif, Un Guide

Pas d’accord avec les critiques de la Carmen à l’opéra Bastille en ce moment !
Au contraire, c’est une très belle représentation. Le contexte de la Carmen est revu dans les années après guerre en Espagne, ce que n’auraient renié ni Prosper Mérimée ni Georges Bizet, avec des artistes qui osent une représentation revisitée, difficile et pourtant possible de ce classique. La Carmen blonde, et pourquoi pas ?

Le spectacle est là avec sa mise en scène « moderne », pas contemporaine, je rappelle, nous sommes dans ce spectacle, dans les années d’après guerre et cela marche ! C’est crédible, vivant et plein d’inventions. Comme cette corrida simulée grâce aux arts de la rue (géants, acrobates, jongleurs), et quel meilleur hommage à rendre aux artistes de la rue surtout en ce moment ? Evidemment, la partition soutient le spectacle, on s’y retrouve avec « l’amour est un oiseau rebelle… » ou « Torreador » avec la magnifique voix de Escamillo chanté par Ludovic Tézier. Quand à Micaela chantée par Genia Kühmeier, rien que son chant vaut le déplacement !

Allez-y c’est plein de poésie, de castagnettes, de flûte traversière, de harpe, de violons, de voix, de vélos, d’enfants, de chœurs et de couleurs ! Je leur dis Bravo !

[Publié par Chantal]
Enregistrer un commentaire