jeudi 6 décembre 2012

Evgeny Kissin, Peter Oundjian, Orchestre de Paris

Salle Pleyel, Paris

Mascarade, suite : valse (1er mouvement) & nocturne (2e mouvement) – Aram Khatchaturian

Spartacus, suite n°1 : variation d’Egine et bacchanale (3e mouvement) – Aram Khatchaturian

Concerto pour piano – Edvard Grieg

Symphonie n°2 « Petite Russie » – Piotr Ilitch Tchaïkovski


Orchestre de Paris
Peter Oundjian, direction
Evgeny Kissin, piano

http://www.sallepleyel.fr/francais/evenement.aspx?id=12440

J’aime de plus en plus Tchaïkovski.
Sa musique symphonique donne une large place aux instruments à vent, avec par moment des solos d’une très grande beauté.

Ce sont les cors qui ouvrent la 2e symphonie.
Le ton est sombre et romantique ; le thème, inspiré d’une chanson traditionnelle, sera repris tout au long du 1er mouvement. Le 2e mouvement est ample, le 3e, sous tension, a de charmantes allures beethoveniennes, le 4e, flamboyant, fait sonner les cuivres.

En première partie de soirée, l’orchestre a joué des extraits très entrainants de suites du compositeur arménien Khatchaturian, manière peut-être un peu facile de séduire un public ravi – dont je fais ma foi partie -, avant d’accueillir le pianiste Evgeny Kissin pour le célèbre concerto de Grieg. Le jeune virtuose a déployé tout son talent dans cette oeuvre puissante.

Décidément un beau début de saison pour l’Orchestre de Paris.
Enregistrer un commentaire