vendredi 9 août 2013

Katia et Marielle Labèque

Festival de musique de Menton 2013 - Parvis Saint-Michel, Menton

Trois préludes pour 2 pianos - Gershwin

4 mouvements pour 2 pianos - Glass

Boléro, version originale de l'arrangement Ravel pour piano à 4 mains - Ravel


Katia et Marielle Labèque, pianos
Trio Kalakan, chant et percussions basques

Je dois avouer que je connaissais peu les soeurs Labèque et étais curieux d'assister à un concert de ce célébrissime duo. Elles sont étonnantes, donnant l'impression d'être à la fois un peu sauvages et très professionnelles. De leur complicité fusionnelle ressort une grande énergie et une légère aura de mystère.

Si Gerschwin me laisse froid, la musique répétitive de Philip Glass me séduit. Tantôt martelés, tantôt effleurés, les deux pianos nous envoutent dans quatre mouvements cycliques à l'énergie lancinante, on voudrait que ça ne s'arrête pas, ce sera pour moi le moment fort du concert.

Après l'entracte, les deux soeurs laissent la place à leurs amis du trio Kalakan, qui interprètent quelques airs basques, s'accompagnant d'instruments traditionnels. Hum, je ne suis pas conquis d'avance par cette incursion mais je dois reconnaitre qu'ils sont adroits ! Retour de Katia et Marielle Labèque sur le parvis de la Basilique, et les cinq artistes nous jouent une transcription du Boléro de Ravel pour deux pianos et percussions basques, de quoi décaper ce morceau aujourd'hui presque trop connu.

A la fois zest et pépin de la soirée : l'arrivée de Madonna à l'entracte pour assister à la deuxième partie du concert. Zest, car la présence de cette immense vedette nous transforme tous en groupies et son fauteuil I7 restera célèbre... pépin, car on nous avait annoncé un invité surprise et le public attendait un artiste qui monterait sur scène avec les soeurs Labèque, ce que ne fit pas Madonna.

Enregistrer un commentaire