dimanche 20 décembre 2015

Cecilia Bartoli et Rolando Villazon

Philharmonie, Paris

Airs d'opéra de Mozart, Rossini, Donizetti, Bellini


Cosi fan tutte "Ouverture" - Wolfgang Amadeus Mozart
Cosi fan tutte "Si mostra la sorte" - Wolfgang Amadeus Mozart - RV
Cosi fan tutte "Chi sa, chi sa, qual sia" - Wolfgang Amadeus Mozart - CB
Don Giovanni "Quel casinetto è mio... Là ci darem la mano" -Wolfgang Amadeus Mozart - CB&RV
La Cenerentola "Ouverture" - Gioacchino Rossini
L'elisir d'amore "Una furtiva lagrima" - Gaetano Donizetti - RV
La Cenerentola "Nacqui all'affano" - Gioacchino Rossini - CB
L'elisir d'amore "Una parola, o Adina" - Gaetano Donizetti - CB&RV
Concerto pour hautbois et cordes en si bémol majeur - Vincenzo Bellini
"Toma, vezzosa fillide" - Vincenzo Bellini - RV
L'échelle de soie "Ouverture" - Gioacchino Rossini
Otello "Assisa a pie d'un salice" - Gioacchino Rossini - CB
Otello "Deh calma, o ciel, nel sonno" - Gioacchino Rossini - CB
Otello "Eccomi giunto inosservato" - Gioacchino Rossini - CB&RV
Otello "Non arrestare il colpo" - Gioacchino Rossini - CB&RV
Otello "Notte per me funesta" - Gioacchino Rossini - CB&RV

Cecilia Bartoli, mezzo-soprano
Rolando Villazon, ténor
Orchestra La Scintilla an der Oper Zùrich
Ada Pesch, violon solo

http://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/recital/15149-cecilia-rolando-en-concert

Tout était dans la photo du programme montrant Rolando et Cecilia sur un side-car, des sourires jubilatoires sur leurs visages... Je dois dire que je n'apprécie que moyennement les concerts d'extraits d'opéras, préférant les œuvres complètes, me lasse vite des prouesses bel cantistes, et n'aime pas trop les spectacles le dimanche après-midi, mais... je n'avais pas résisté au side-car !

Grand bien m'en prit, car ce concert fut un régal. Parfaitement construit avec une fine progression dans le choix des morceaux et des enchaînements, c'est une œuvre-spectacle et non une simple succession d'extraits.

Cecilia et Rolando sont incroyables, ils chantent naturellement, sans effort apparent, les airs les plus virevoltants, passant de la légèreté au drame, de l'émotion au rire. Deux voix parfaites qui s'unissent harmonieusement dans leurs duos.
Cecilia est en robe de princesse, Rolando en smoking noir et bordeaux. Leur Otello de Bellini est poignant, mais les rappels nous ramènent à la joie, enchaînant espagnolade, valse et le libiamo de la Traviata, verres à la main ! C'est d'une grande théâtralité et rappelle en cela dans un autre style et une autre époque les concerts de Barbara, avec cette capacité à créer une relation de fusion avec le public dans un spectacle d'une précision millimétrée.

J'admire ce volontarisme de Cecilia Bartoli à donner du bonheur et son habileté à réussir, un sourire radieux aux lèvres, et j'apprécie cette liberté de Rolando Villazon de parfois... faire le pitre !

Recommencez et je reviendrai... S'il reste des places.


Enregistrer un commentaire